Une petite, Source secrète & magique…

Sette petite, Source n’est pas réellement, difficile à dénicher entre les roseaux. Le long d’un ancien chemin de traverse ferroviaire régulièrement usité, mais encore faut-il s’y arrêter. Se laisser emporter par là douce, sauvagerie de la végétation pour pénétrer plus profondément dans les marais. Sissi au creux d’un charmant vallon encore préservé, engoncée entre bosquets et prairies. Un bouquet de marjolaine vous y invite, avec ses fragrances épicées. L’odeur camphrée de la tanaisie, ou plus étrange des plants d’armoise. Des mauvaises herbes, inutiles et nocives pour le fermier qui exploite sans vergogne la campagne. Mais des plantes évidemment magiques à foison, pour Linda qui adore s’y amuser.

Zigzaguez entre les arbres, pour repérer une confortable souche. Rien de plus agréable que d’y poser son cul en défiant les féroces et menaçantes tiques, surtout ne « rien » dénaturer… Tendre simplement l’oreille dans ce havre de quiétude où les bruits des moteurs, polluants se font enfin rares et discrets. A l’écoute des mésanges, moineaux et merles moqueurs… Les cris perçants des rapaces qui survolent, les subreptices musaraignes. Le vent dans les branches et les discrets, gargouillis aquilins. Qui se taisent les jours de sécheresse, chantonnent de plaisir avec la pluie, où chahutent après l’orage pour se transformer en vigoureux torrent.

Une perception immuable d’éternité, en plongeant les yeux entre les tiges et fleurs roses d’épilobes, où de salicaires foisonnantes dans l’eau cristalline. Pétasse y plonge parfois les pieds pour répéter, Un petit rituel chamanique bien libérateur. Pourquoi pas bouquiner en sirotant une petite, bibine sans « oublier » d’emporter vos déchets jusqu’à la prochaine poubelle, toujours bien assez proche. Évitez d’abandonner vos mégots, éventuels de cigarettes… Respectez la propreté pour là famille, canards qui s’ébattent discrètement dans le fouillis des grandes herbes. Les branches vertigineuses des peupliers incitent à s’élancer, d’Un battement d’Ailes entre les nuages. Les troncs, Lunaires auxquels se reconnecter parfois au crépuscule. Avec, les croassements des grenouilles vertes.

Retrouvez, Une mémoire collective originelle auprès de l’arbre de la mort, Lumineuse. Une nymphe s’y réfugie habituellement, pour échapper à Hadès. Calmez vos diaboliques ciboulots pour ressentir inévitablement, Sa bienveillante quiétude Solaire. Pourquoi pas récolter quelques branches de saules, blancs… Rentrez ensuite, chez vous! Plongez dans votre baignoire avec les écorces, bien bouillante pour vous détendre encore davantage les articulations. Adoucir les courbatures et autres paralysies, chroniques de votre squelette trop rigide. L’exploration est cependant loin, de se terminer… Quelques papillons, aux couleurs chatoyantes vous indiquent capricieusement, Une nouvelle direction à suivre.

Suivez à votre guise, Le fil d’Ariane

Farfouillez dans là Source
Plus profond encore, dans les marais
Fouinez dans la gonzo, herboristerie
Sirotez, Une bonne petite bibine
Visitez la bibliothèque, Akashique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :